• Mes quelques lectures de mi/février - Mars

    J'avais le beau projet de lire pas mal de bouquins d'ici le mois de février, mais quelques contraintes estudiantines sont venus contre-carré mes plans. Du coup, à défaut d'avoir lu les livres que je souhaitais lire, j'en ai lu d'autres dans le cadre de mes cours. 
    Bon, ok, je me suis permise quelques libertés, mais voici le compte rendu de mes lectures du moment...

    Ce que j'ai lu ... 

     

    La maison hantée - Shirley Jackson 

    Mes quelques lectures de mi/février - Mars + projet

     Le topo' : Publié dans les années 50, l'ouvrage a été réédité par Rivage Noir à l'occasion des 100 ans de l'auteure. The Haunting of Hill House (titre original) est le roman dont seront tirés deux films : La maison du diable dans les années soixante et Hantise dans les années 90. 
    Jamais je n'aurais pensé à ce livre si on ne m'avait pas demandé de le lire pour un cercle de lecture, et pourtant ! ... 

    L'Apéro :  Oeuvre emblématique du fantastique, l'histoire est celle d'une étrange maison nommée Hill House. Cette maison dégage quelque chose de spécial sans que personne ne puisse l'expliquer. Le Dr Montague, passionné d'événements surnaturelles invite trois inconnus pour une expérience en sa compagnie au sein de la maison aux mystères. Durant ces étranges vacances, ils vont essayer de répondre à ces questions : Est-ce que Hill House est hantée ? Possédée ? Et finalement, a-t-elle vraiment quelque chose de spécial ? 

    Conclusion 
    Un peu anxieuse à l'idée de me retrouver face à la copie du film Hantise, j'ai été agréablement surprise de voir que les films (et surtout Hantise) avaient pris pas mal de libertés sur l'oeuvre originale. J'ai adoré l'ambiance angoissante de certaines scènes, autant que j'ai détesté l'absurdité de certains autres passages. Comme si on vacillait constamment entre phénomènes inquiétants et absurdités. Tout au long du roman on se posera d'ailleurs la question de la vraisemblance de tout ça. Enfin, il y a cette fin typiquement fantastique, que je ne vous dévoilerai pas ici, mais que j'ai apprécié, car elle se différencie de tout ce que j'ai lu dans le même style ! 
    Lecture intéressante ! 

     

    Le tueur à la cravate - Marie-Aude Murail 

    Mes quelques lectures de mi/février - Mars + projet

     Le topo' : Bon tout le monde connait Marie-Aude Murail non ? Eh bien, moi, j'ai réalisé y a trois semaines que j'avais lu quelques uns de ses livres sans le remarquer. Ah bon ? Ouais, et si c'est comme ça c'est bien parce qu'aucun de ceux-ci ne m'ont marqué. 

    Bon, soit, ici dans le cadre d'un carnet de lecture, j'ai bien été obligée d'y passer (et c'était pas mon premier choix, snif). Je l'ai donc lu assez rapidement afin d'être prête à recevoir les commentaires du carnet !  

    L'Apéro :  Ruth est une jeune fille orpheline de mère qui vit avec son père médecin et sa petite sœur. Un jour, en fouillant dans les affaires du papounet, elle tombe sur une vieille photo de lui, de sa mère et de la sœur jumelle de cette dernière. Une chose l'intrigue alors : son père tient la main d'une des deux femmes, mais elle n'arrive pas à percevoir laquelle. Poussée par sa meilleure copine Deb' (et pour en avoir le coeur net), elle poste alors cette photo sur un équivalent de "copain d'abord" en se faisant passer pour son papa... Et ce qu'elle va découvrir va chambouler sa petite vie paisible...

    Conclusion 
    Vous l'aurez compris : je ne suis pas fan de Marie-Aude Murail. J'ai davantage apprécié son journal de bord de rédaction que l'oeuvre en elle-même. Certains passages sont prévisibles lorsqu'on connait assez bien le récit policier. Mais d'un point de vue plus "ado" c'est un très bon livre : les personnages sont attachants et le jeune lecteur peut facilement s'identifier à l'héroïne. On se prend à admirer Martin Cassel (le papa de Ruth), comme une jeune fille en fleur ! 
    C'est donc un récit policier intéressant pour les adolescents, mais qui manquera de saveur et d'originalité aux lecteurs plus expérimentés ! Bonne découverte, mais pas la meilleure. 

     

    Celui dont le nom n'est plus - René Manzor  

    Mes quelques lectures de mi/février - Mars + projet

     Le topo' : ENFIN un livre que je n'ai pas lu par demande scolaire ! Youpie ! Cela fait DES MOIS que je VEUX lire un Manzor. Les résumés sont alléchants, ils me parlent, et alors celui-ci est tombé entre mes mains après une ruée dans un magasin d'occasion ! Alors ? Je me suis lancée évidemment ! 

    L'Apéro :  Londres est secoué par une étrange affaire de meurtres : plusieurs personnes sont en effets retrouvées mortes, éventrées et dépouillés de certains organes. Le comble de tout ça, c'est que l'on connait les coupables. Chaque victime a en effet été tuée par la personne qui les aimait le plus au monde et ceux-ci n'ont aucun souvenir de ce qui s'est passé. Quand les coupables deviennent victimes... L'intrigue commence. 

    Conclusion Le résumé de 4e de couverture me prévient : on ne reste pas indifférent à la lecture de ce livre. Eh bien, je peux vous assurer que c'est bien vrai. J'ai refermé l'ouvrage après 2 jours de lecture intensive, presque hypnotique, parcourant page par page la suite de l'intrigue. Parlons-en de l'intrigue : elle est posée dès le départ, pas de blabla inutile ! On est lancé directement dans le vif du sujet. Un thriller haletant, original, et reversant ! Un coup de cœur pour ce livre qui est un grand roman noir ! 

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :