• Tu te sens fatigué(e) ?
    Un petit coup de mou ? 
    Sensation d'être stressé(e) ? Paniqué(e) ? 
    Et si vous faisiez......une petite cure ? 

    On s'fait un cinoche ? ~ N'oublie pas tes vitamines

    Perso, ma cure à moi, c'est de me rendre dans une salle sombre de temps en temps. Comme je ne voulais absolument pas me retrouver face à Christian Grey cette semaine (et jamais d'ailleurs.... non vraiment, jamais...). J'ai choisi la sortie du moment qui m'intriguait tout particulièrement ... A cure for Life de Gore Verbinski. 
    Amis amateurs (ou pas) du grand écran, une petite révision s'impose...
    Verbinski c'est quand même 3 Pirates des Caraïbes, Lone Ranger et Rango... On peut donc s'attendre à un film de qualité..Oui, mais à quel point ?. Attention les amis, ce qui suit peut contenir de léger spoiler, mais rien qui ne va dévoiler totalement l'intrigue du film... 

    Résumé apéritif

    Lockhart est un jeune homme ambitieux. Il bosse dans la finance et n'a visiblement que ça dans sa vie (sans compter sa maman bien sur...). Un beau jour, il est convoqué par ses supérieurs suite à une lettre reçue de son patron. 
    Cette lettre, on ne peut plus étrange, annonce son retrait définitif de la société pour une cure dans les Alpes Suisse. Sous la pression, Lockhart est contraint d'aller le rechercher (par le col s'il le faut... sans mauvais jeu de mot) dans cette étrange cure thermale qui attire les riches. 
    Mais en se rendant dans la montagne, Lockhart va vite se rendre compte que cette cure cache un très grand nombre de mystères... 

     

    Alors...Alors ?? Verdict ?! (Attention spoiler possible mais limité) : 

    Âmes sensibles s'abstenir (ou pas...), si comme moi vous préférez avoir la surprise ... je tiens quand même à vous dire : il y a des trucs dégueux... VRAIMENT dégueux : 

    On s'fait un cinoche ? ~ N'oublie pas tes vitamines

    (sinon vous risquez de tirer cette tête là... )

     

    C'est fini là les trucs trashs ? Oui ? C'est bon ? Je peux regarder ?... Bon ok ! 

    Dès le départ, le film pose l'ambiance : on sera dans un univers très froid, très austère. Le héros déjà ne semble rien exprimer. Il est sans couleur, vivant pour son boulot, pour sa vieille maman adorée et reste hanté par le drame de son enfance. Le début du film est un peu pompeux. J'ai peur d'être encore face à un thriller ennuyeux. Et puis, enfin on entre dans le vif du sujet... La cure thermale. 
    Là j'ai des flashs... Sur la scène d'arrivée, je pense à Hill House (Hantise, dont je relis le livre actuellement). Et si tout semble parfait à tous niveaux, on sait (on sent) qu'un truc cloche dès le départ.
    Le cadre est parfait, un village hostile, un château dans les hauteurs des alpes éloigné de toutes civilisations (Hill House dégage, bon sang !) et surtout, un chouette directeur bien sympathique (Incarné par Jason Isaac, donc il ne peut être QUE sympathique !).

    Quelques scènes sont longues à la détente, on se demande où on veut en venir, mais le suspense et l'horreur de certaines autres donnent un équilibre au film. On se dit que finalement chacune a son importance dans le déroulement de l'intrigue, qu'elles se complètent.
    Ce film n'est pas à mettre devant tous les yeux : il y a des nus dérangeants, des cadavres, des choses moches, très moches... Mais cette "violence" colle bien avec le côté malsain de l'institut. On ne tombe pas dans le vice de "l'horreur pour l'horreur". Rien n'est de trop et le tout donne un ensemble... Harmonieux. 

    Cependant, il faut quand même noter certaines incohérences, notamment au début du film : A son arrivée, Lockhart exige de voir son patron ce qui lui est refusé d'emblé. Furax, il exige de voir un responsable. L'infirmière, tout sourire lui demande alors de signer un document ... Non mais sérieusement ? T'arrives dans un hôpital plus que louche, on te fait signer un truc, ... Tu fais quoi ? Ben tu ne signes pas évidemment ! He bien lui, notre HEROS, il le fait... Stupid !

    L'intrigue, bien que facile à comprendre si on est amateur du genre, est bien ficelée et apporte des éléments originaux non négligeables. 
    Les jeux d'acteurs sont aussi appréciables. J'ai eu plaisir à retrouver un acteur découvert dans "La Chute" !

    Les 3 protagonistes principaux sont très réussis ! On peut dire qu'on a choisi des acteurs dont les physiques collent parfaitement aux personnages ! J'ai aimé l’interprétation d'Anna (Mia Goth) et de Jason Isaac toujours aussi charismatique ! 

    Enfin, il y a cette scène de fin... Cette scène de fin comme je les aime : ouverte à plusieurs interprétations. D'ailleurs je serais ravie d'avoir votre avis en commentaire à ce sujet... Je voudrais être sure d'avoir bien compris la chose. 

     

    VERDICT

    Un film intéressant, comportant pas mal d'originalité avec une ambiance qui transpire le malsain. Quelques incohérences et lenteurs rapidement gommées par l'intrigue générale. Cure of Life n'est pas le meilleur film noir de tous les temps, mais il reste un bon film du genre. Agréable à regarder pour un public amateur du genre. 
    Conviendra tout à fait aux nostalgiques de Shutter Island... Sans Léonardo bien sur ! 

    Note générale : 15/20 


    1 commentaire
  • Tadaaaam ! Premier post en catégorie "série de la semaine" ! 

    Voilà des semaines, que dis-je des mois, que cette série me nargue sur Netflix. J'ai craqué ce week end en regardant le premier épisode et... j'ai cédé !  De quelle série je parle ? Mais oui ! Bien sur ! Suis-je bête ! 

    Critiques en série : The Crown

     

    THE CROWN (La couronne, hein, au cas où ....) 

     

    En bref : Il s'agit d'un biopic retraçant les débuts de la reine Elizabeth II d'Angleterre. De son couronnement à... ?  (Nous ne sommes qu'à la première saison et deux autres seraient déjà annoncées). 
    La première saison débute sur la fin du règne de Georges VI et le début de celui d'Elizabeth. A l'aube de son couronnement, cette jeune femme avant tout mère et épouse va devoir s'acclimater au rôle qui est désormais le sien et s'imposer comme autorité.

    Avis personnel 

    Etant une grande amatrice de la monarchie anglaise (et je suis loin d'être la seule), il était donc LOGIQUE que je passe par cette série, mais que vaut-elle exactement ? Sera-t-elle comme certaines autres séries du même genre ? 
    Vaut-elle le détour ? Verdict : 

    Quand je me suis lancée, j'avais peur. Peur de me retrouver une énième fois devant une série historique qui privilégie ce qui plaît au public plutôt que la réalité des faits (je ne citerai aucune série qui préfère mettre en avant les scènes de guerre, de violence et de sexe plutôt que les choses plus intéressantes. Nous savons tous que ça n'existe pas hum ? ). 
    Peur aussi de me retrouver dans l'excès inverse et de m'endormir au premier épisode. 
    J'ai été agréablement surprise. 

    La qualité des jeux d'acteurs est simplement extraordinaire ! Beaucoup d'émotions dès le début (la maladie de Georges VI, sans entrer dans trop de spoiler) surtout suscitées par leurs excellentes prestations !
    Il faut noter cependant que dans cette saison deux personnages sortent véritablement du lot : 

    Philipp Montbatten : Incarné par Matt Smith. Sa prestation en prince consort me ferait presque me réconcilier avec lui ! (Il faut savoir que Matt Smith est de loin le Dr Who que j'aime le moins ! ). Ce jeune prince qui n'en est pas vraiment un est presque touchant, parfois même on est saisi de pitié pour lui. Mais je ne vous en dis pas plus ! Regardez bon sang ! Regardez ! 

    Le second est (sans aucune objectivité) le personnage de Winston Churchill interprété par John Lithgow (Interstellar,...). Ce Churchill est exactement à l'image de celui que j'imagine dans la période suivant la guerre : un homme qui a perdu de sa superbe, un peu nostalgique, mais qui par son intelligence réussi à se hisser sur le haut du podium. Malheureusement, l'âge et le renouveau de l'époque sont contre lui... Un Churchill que j'apprécie à l'écran et croyez-moi, c'est rare ! 

    Par contre, il est surprenant de voir que le personnage d'Elizabeth est celui qui m'a le moins marqué durant cette première saison (pour le moment !). On voit clairement que le personnage évolue, qu'elle passe d'un statut de femme à celui de reine et que pour elle la transition est difficile. Soyons patient, je pense qu'elle a beaucoup à nous montrer et son actrice aussi ! 

    Un autre point hyper important dans la qualité de la série : la musique ! Hans Zimmer is here and he's great ! J'ai eu des frissons, des larmes aux yeux, des émotions fortes RIEN qu'à cause de ses musiques ! 

    CONCLUSION 

    Pour moi, The Crown est sans nul doute une des séries historiques phares de ces dernières années. Elle me réconcilie avec le genre après l'annulation de Marco Polo (dont la saison 1 était top...). Alliant savamment réalité historiques et émotions cinématographiques (raconter exactement les faits tels qu'ils sont est le moyen le plus sur de rendre une série pénible), elle donne vie à des personnages historiques d'un autre temps et leur donne de la consistance. Et s'il était complexe de réaliser un biopic sur des personnages encore existants, le pari est plutôt réussi (même si je ne suis pas tout à fait sûre que Her Majesty soit d'accord avec moi sur ce point). 

    En bref, certains pourrons dire que la série est "terne", "ennuyeuse", "plate". A ceux là je répondrai simplement : l'Histoire avec un grand H n'est pas seulement construite sur l'action, mais aussi sur la réflexion et les décisions des hommes et femmes qui ont fait chavirer les époques. 

    En attendant avec impatience la saison 2 (qui annonce du lourd côté casting), je conseille vivement aux amateurs de série historique et au british lovers de tenter l'expérience The Crown. 

    Note globale pour la saison 1 : 18/20 


    votre commentaire
  • Depuis quelques mois, l'ensemble de mes réseaux sociaux sont envahis par des pages de journaux gribouillées. Certaines sont simplement magnifiques et d'autres un peu moins. Mais au-delà de l'esthétique, ce qui m'intrigue c'est le contenu. Budget, programme du jour, temps du jour, ... Pourquoi ces pages commencent-elles à envahir la toile ? Qu'est-ce que c'est ? Je mène l'enquête quand enfin, une collègue me parle dans sa vidéo de son bullet journal.

    Pourquoi je commencerais (ou pas) un bullet journal


    Sa vidéo (et surtout une discussion avec elle entre deux temps de formation), m'expliquent en quoi consiste le bullet journal. Le phénomène existe depuis des années, mais est devenu une mode depuis environs un an seulement. Il s'agit d'un carnet personnalisé où la personne note TOUT ce qu'elle a à faire ou à dire. Je suis sceptique. Je lui demande de me montrer son bullet journal en cours et elle m'explique qu'elle complète l'index au fur et à mesure. On y trouve en effet ses organisations perso' mais aussi celle de son boulot. Bref, je suis séduite. Mais ma tendance sceptique revient au galop.
    Ma foi, pourquoi pas ? On est prof' ! L'organisation ça fait partie de notre métier. Je trouve l'idée sympa pour ,notre job, et je trouve son bullet journal très joli. Et puis, je m'interroge. Et moi ? Devrais-je céder à la folie ? ... 
    Je vais faire ce que je fais le mieux .... L'avocat du diable *Je sors les cornes*. ATTENTION Je tiens à prévenir les défenseurs de ce nouveau concept que ce n'est ni une critique envers eux, ni envers l'objet en tant que tel mais simplement ma réflexion (et une piste de réflexion pour tous ceux qui comme moi s'interrogent).

    Pourquoi je ne ferai PAS de bullet journal 

    L'organisation = gain de temps

    Pour moi, être organisée me permet de gagner du temps, dans ma tête tout est rangé et organisé de sorte que je n'oublie pas ou peu de choses. Quand je vois le bullet journal, j'ai tendance à le considérer comme une perte de temps. Mon esprit (peut-être un peu trop cartésien) saisi parfois l'intérêt de noter les choses, mais est-ce vraiment un gain de temps que toutes ces décorations? Cette mise en page ? J'ai vaguement un doute ... 

    Un bullet journal pour soi ou pour les autres ? 

    Passons au-delà de cette idée de gain de temps. Si effectivement ce journal peut permettre une meilleure organisation, la multiplication des pages postées sur les réseaux sociaux me pose question. "A journal" pour reprendre le terme anglais, est pour moi une chose intime, quelque chose qu'on ne partage pas, ou peu. Or, ici, on ne peut pas dire que le côté intime soi respecté. Est-ce que votre état actuel, vos humeurs du moment, vos objectifs du mois, le fait que vous devez aller faire caca concerne vraiment les gens? Est-ce que cela intéresse quelqu'un de savoir ce que vous avez fait le mardi 27 février à 10h30 ? On retombe un peu dans les excès de Facebook là, non ?

    J'ai cette terrible impression que le voyeurisme/ l'exhibitionnisme prend le dessus sur l'usage même du bullet. Qu'il est plus considéré comme une oeuvre d'art que comme un objet pratique. Or c'est bien un objet pratique à la base non ? 

     

    Pourquoi je commencerais (ou pas) un bullet journal

     

    Ces deux grosses bêtes noires me font freiner des 4 fers quant à la réalisation d'un bullet. D'autant plus que mon journal prof' est déjà un petit peu mon organigramme au quotidien. Je n'ai jamais eu tendance à tout noter et je pense que si je dois le faire, je le ferai sans pour autant y ajouter autant d'artifices. 

    MAIS

    MAIS

    MAIS... 

    Autant j'aime jouer l'avocat du diable, autant je sais rester un brin objective... Un brin... Alors... le bullet journal ? Rien que du mauvais ?.... Bien sur que non ! 

     

    Pourquoi JE FERAIS un bullet journal 

     

    Garder une trace 

    L'idée du bullet me séduit davantage lorsqu'il s'agit de garder une trace de l'année passée. Tel un carnet de voyage, de rencontres, d'amitié, d'état d'âme mais aussi de mauvais souvenir. J'y glisserais alors des choses plus personnelles : des photos, des souvenirs, ... L'idée de la page "souvenirs" que j'ai vu dans certains bullet est même excellente ! Même si un journal intime ou même un blog privé feraient parfaitement l'affaire. 

     

    Le griffouillage et le coloriage 

    Mais dans ce cas-là uniquement comme un passe temps. Un moment où j'ai envie de ne pas me prendre la tête. Je le ferais juste pour moi et non pas pour le montrer. Cela m'éviterait les prises de tête inutile du genre "comment dois-je organiser ma page pour qu'elle soit jolie? Comme la rendre plus fonctionnelle? J'espère que ça plaira aux autres !" Non, vraiment non,... Un carnet de croquis c'est pas mal aussi ... 

    Référencer et garder des idées pour plus tard 

    Une idée de projet ? De cours ? D'activités ? D'histoire à écrire ? Hop hop on note ! Comme ça, même si elles ne sont pas mises à profit maintenant, je pourrai les réutiliser plus tard ! Idem pour les bons plans de voyages, les choses à voir, à revoir, à ne plus voir. Les carnets de bonnes adresses,... 

     

    Et finalement, tu vas le faire ton bullet journal ?

     

    Si vous parlez du bullet journal comme j'en vois beaucoup. Ma réponse est NON, maintenant, un journal comme récapitulatif des performances, idées, souvenirs et choses testées sur une année, je pense que je me laisserai tentée .... Peut être un test d'un mois avant de faire le bilan de l'intérêt ou non de continuer l'aventure. 
    Affaire à suivre en tout cas. 

    Et vous? Avez-vous un bullet journal ? Souhaitez-vous en faire un ? Oui ? non ? Pourquoi ? 


    3 commentaires
  • J'ai quelque chose de terrible à vous avouer... 
    Vraiment, vraiment terrible, ...
    J'étudiais en vue du vilain examen du lundi quand j'ai décidé de sortir prendre l'air (et c'est toujours une TRES mauvaise idée de prendre l'air dans des moments comme ça). Flânant ça et là, j'entre dans l'Antre du mal. Et c'est là que je le vois.
    Lui

    Ici
    Maintenant ??!! 
    Je vous passe les détails quant au non respect de sa date de sortie d'origine (car à ce moment précis, je ne me posais pas la question) et une fois entre mes mains, je n'ai pas su le lâcher... 
    Quoi ? Eh bien, ça ! : 

    J'ai testé ...Kingdom Hearts 2.8 Final Chapter

     

    Après un court instant de culpabilité, il a bien fallu que je le mette dans ma console (j'étais vraiment obligée....) . Quel est le bilan de ce premier test à chaud ? Verdict ... 

    Kingdom hearts, c'est un peu toute ma jeunesse. Dix ans maintenant qu'on attend le troisième opus et on peut dire que Square Enix nous a vendu du rêve jusqu'à présent. Entre des extensions à la mord moi le nœud et quelques jeux annexes sur des consoles portables (commercial bonjour...) j'attendais ce 2.8 comme étant l'ouverture vers le Saint Kingdom Hearts 3.. Je n'ai donc volontairement pas suivi les news concernant ce jeu dans le but d'avoir la surprise ... Et quelle surprise ...amère ! Sans entrer dans le spoiler, car je suis loin d'avoir fini le jeu, voici un petit résumé apéritif :

    Kingdom Hearts Dream Drop Distance est le premier de cette compilation de 3 jeux. Il était initialement prévu sur 3DS. Habituée au système de base que j'ai rencontré dans les précédents opus, j'ai été un peu déconcertée par les nouveautés de ce jeu bien étrange. 
    Tout d'abord le scénario : Tout commence alors que Sora et Riku s’entraînent avec leurs keyblade, c'est alors qu'ils sont entraînés dans les ténèbres et atterrissent à la ville de Traverse...Séparément ! On comprend par la suite qu'ils sont en réalité dans deux mondes "parallèles" et qu'ils doivent essayer de se retrouver. 

    Vous voyez où je veux en venir ? Oui ? Ah ! Vous avez compris que vous allez devoir jouer en alternance les deux J'ai testé ...Kingdom Hearts 2.8 Final Chapterpersonnages l'un à la suite de l'autre! Et ce système est au début très rébarbatif ! 

    Le système de jeu est complètement différent ! Si on retrouve les fonctions habituelles, d'autres viennent s'ajouter comme la possibilité de réaliser certaines attaques spéciales. Un système plutôt difficile à maîtriser, mais qui rend bien des services une fois qu'on l'a bien pris en main. 

    La nouveauté majeure, c'est l'aspect onirique de l'aventure. Les sans-coeur deviennent des mangeurs de rêve et il y en a des méchants et... Des gentils ! 

    Ces gentils esprits vont vous accompagner tout au long de votre aventure. Un peu comme Pokémon avec une pointe de Tamaggochi, vous allez devoir vous en occuper pour favoriser votre complicité avec lui et surtout pour le faire évoluer pour le rendre plus fort. Avec ces esprits, vous pourrez réaliser des fusions qui permettent des attaques inédites. 

    En conclusion, à l'heure actuelle, ce n'est pas mon épisode favori (en plus c'est un réchauffé). Système de jeu trop complexe pour les non initiés, alternance entre Riku et Sora qui arrivent en fonction d'une jauge de "passage". Je n'adhère pas. Je me sens déçue et du coup je passe au jeu suivant :

    J'ai testé ...Kingdom Hearts 2.8 Final Chapter Birth by sleep 0.2 s'annonce d'emblée plus sombre. Égal à l'épisode d'origine sorti sur psp. A fragmentary passage en est la suite direct. Je pars un peu déçue après avoir testé Dream Drop Distance, mais ce jeu m'en met plein les yeux. 
    Nous reprenons juste après Birth By Sleep. Aqua est partie dans le monde des ténèbres à la recherche de ses amis Ventus et Terra. 
    L'univers, les musiques, le système de jeu, tout est merveilleux. J'adore l'ambiance qu'il dégage et ça annonce du lourd pour la suite. Les énigmes sont au rendez-vous (les miroirs dans le premier chapitre). C'est un plaisir d'incarner Aqua ! Malheureusement, ne vous faites pas d'illusion. Cet avant goût de Kingdom Hearts 3 (car il s'agit là du VRAI prologue de KH3) s'annonce très court et n'arrivera probablement pas à assouvir l'appétit qui commence à devenir difficile à gérer depuis dix ans... Mais on peut au moins dire que la qualité y est ! Aucun doute là-dessus ! 

    Le dernier opus de KH 2.8 est en réalité la remasterisation de Black J'ai testé ...Kingdom Hearts 2.8 Final Chapter

    cover sorti sur téléphone portable en juin 2016. Ce n'est pas un jeu mais une cinématique d'environ une heure qui reprend les prémices de la guerre des Keyblade énoncée dans plusieurs épisodes. 
    L'Homme me demandait justement en regardant la bande annonce de Birth By Sleep si les keyblades plantées dans le sol appartenaient à des maîtres keyblade ? La réponse est dans cette cinématique ...

     

     

     

     

    Quelle conclusion ? 

    Un bon jeu dans l'ensemble, même si la fan que je suis est déçue de ne pas avoir plus de contenu sur la suite des événements. On peut retenir que DDD est avant tout un épisode divertissant et bourré de mini-jeu, mais que les non initiés au système des épisodes antérieurs risquent d'avoir plus de mal dans la prise en main. 

    Birth By Sleep 0.2 est vraiment la nouveauté de l'opus, il est là pour annoncer la suite, mais semble beaucoup trop court et aurait tendance à nous laisser sur notre faim.

    En conclusion, ce jeu reste intéressant car il permet une bonne petite remise à niveau avant la sortie du 3. Nous n'avons pas tous la chance d'avoir toucher à tous les précédents épisodes sortis sur des consoles trop diverses et le temps passant on aurait tendance à oublier certains détails. Ils nous remettent les pendules à l'heure avant la sortie des deux premiers épisodes sur playstation 4 prévue dans le courant du mois de mars 2017. 


    votre commentaire
  • J'ai promis que je lancerais mon blog avant le mois de mars, et voilà, c'est fait ! Bienvenue dans l'imaginaire d'Enael ! 
    Encore un blog où on va parler littérature, écriture, dessin, films et séries ... Eh oui ! Encore une geek qui se lance dans la blogosphère ! 

    Commençons par l'engagement que j'ai pris au terme de ce mois de janvier 2017... N'ayant pas été hyper productive et prolifique (honte à moi.... et à mes maudits examens ! ) j'ai laissé un peu de côté mes lectures. Qu'à cela ne tienne ! J'ai reçu hier mon merveilleux petit colis... 

    Je déclare officiellement le défi lecture de février ouvert ! 

     Euh... oui, mais c'est quoi le défi lecture ?  Simple ! : 

    • S'engager (oui oui) à prendre plus de temps pour lire au lieu de faire autre chose (traîner sur facebook par exemple). 
    • Ne pas lire trop, mais essayer de lire à son rythme habituel (si les romans me plaisent bien, 6 livres par mois est un bon ratio). 
    • Poster sur son blog (enfin ici le mien, mais je vous invite à faire pareil), une petite critique du livre une fois lu. Même si celui-ci ne date pas d'hier ! Parler de la raison pour laquelle on a décidé de le lire, de ce qui nous a plu... ou pas !!! 

    C'est quoi la prochaine étape ? Peut être recommencer à écrire ? Oh oui, oh oui ! 

     

    Voici donc mes livres de février : 


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique